Loading...

Ma passion pour le désencombrement

Ma passion pour le désencombrement

Chaque saison, je fais un grand ménage de ma demeure.  C’est plus fort que moi, c’est un besoin viscéral. J’aime désencombrer, nettoyer et placer, ça me fait du bien à l’âme.  C’est un de mes plaisirs dans la vie. 

Chaque trimestre, je parcours chaque recoin de chacune des pièces de mon appartement et je vide, trie, nettoie, range et donne. Ce n’est pas que j’accumule de nouveaux objets entre chaque ménage, mais c’est plutôt que plus j’épure une pièce et plus j’ai envie de l’épurer davantage. 

Chacun des objets qui se trouvent dans ma maison doit être utile et me faire du bien.   Une œuvre d’art sur un mur restera si elle me fait du bien, si lorsque je la regarde, je me sens en paix, inspirée, sereine. Elle est utile, car elle décore, embellit, ajoute une plus-value à la pièce et elle me fait du bien.  

Tous les 3 mois, je me laisse aller à ma passion pour le désencombrement. Ma fille en profite pour faire le grand ménage de sa chambre et elle aussi épurer son espace. 

Chaque 3 mois, je suis surprise de tout ce que je possède et qui ne sert pas, ne sert plus. Car, une chose pour être utile à un moment de notre vie et ne plus l’être à un autre moment. J’avais une grande tente 12 places pour le camping. Lorsque mes enfants étaient petits, elle était vraiment pratique. Ils avaient de la place pour jouer à l’intérieur en cas de pluie ou pour dormir l’après-midi en cas de besoin.  Maintenant qu’ils sont grands, ce n’est plus nécessaire d’avoir une aussi grande tente. Alors, je l’ai donné et je n’ai gardé que la tente 4 places que j’avais pour les fois où je partais en camping seule ou en couple. 

Notre vie évolue, les besoins changent.  Lorsque ma fille quittera la maison, je veux vivre dans beaucoup plus petit.  Mes besoins seront totalement différents alors. D’ici là, j’épure, je désencombre avec bonheur ce qui ne sert plus, ce qui n’est plus adéquat pour répondre à mes besoins.  Et chaque fois, c’est une grande joie, un immense bonheur ! 

Vous aimeriez aussi

Aucun commentaire