Loading...

Qu’est-ce qu’une vie minimaliste ?

Je ne crois pas qu’il y ait une seule réponse à cette question. Pour avoir lu plusieurs blogues et discuter avec des gens sur le sujet, je constate que tous ont certains points communs, mais tous ont aussi des définitions différentes de ce mode de vie.

L’internaute dit du minimaliste « Qui met en œuvre le minimum d’éléments, qui bouleverse le minimum de choses. »

J’aime et j’adhère à cette définition.

 

Vivre avec moins

Choisir un mode de vie minimaliste c’est décider de vivre avec moins, de mettre en œuvre le minimum d’éléments. Choisir le nécessaire et mettre de côté le superflu qui est différent pour chacun. Lorsque nous adoptons un mode de vie minimaliste, nous ne cessons pas de consommer, mais nous portons davantage attention à ce que nous nous procurons. Nous apprenons à faire la différence entre ce dont nous avons réellement besoin et le reste.

 

En as-tu vraiment besoin ?  

Pierre-Yves McSween, professeur, Comptable Professionnel Agréé et chroniqueur au Voir, pose dans son livre LA question que se pose tout minimaliste : En as-tu vraiment besoin ?  

Se poser cette question avant chaque achat, chaque proposition reçue, c’est accepter de ne pas avoir les vêtements dernier cri, le cellulaire à la mode ou encore 8 cuillères pour 2 personnes.

Je le répète, car cela est une croyance qui a la couenne dure, cela ne veut pas dire ne plus rien avoir ou ne plus consommer. Pour moi, avoir d’excellents chaudrons de diverses grandeurs est un réel besoin. Pour mon conjoint, ce n’en est pas un, car il cuisine peu. Pour lui, avoir un ordinateur performant et certains appareils à la fine pointe de la technologie, oui, car ce sont ses outils de travail ainsi que ses passions.

Choisir de vivre avec ce dont nous avons réellement besoin c’est choisir une vie beaucoup plus simple et libre qui bouleverse le minimum de choses. Le temps consacré à ranger, nettoyer, placer, trier, etc. est réduit et le temps pour les activités plaisantes et constructives est augmenté.

 

Empreinte écologique diminuée

Depuis que j’adhère consciemment à un mode de vie minimaliste, je constate que mon empreinte écologique est diminuée. Consommer moins et de façon responsable a pour effet de réduire les déchets que nous produisons tant en ce qui a trait à l’emballage, aux aliments que nous ne consommerons pas ou encore les articles désuets que nous ne servons pas et dont nous nous lassons rapidement.

 

Mode de vie

Le minimaliste est un mode de vie et non pas une mode passagère. Je vis de minimalisme depuis fort longtemps (il y a eu des hauts et des bas, mais j’y suis toujours revenu naturellement), c’est un besoin naturel chez moi de m’entourer de peu, de vivre avec peu.

Pour Pascal, c’est un mode de vie qu’il a commencé à adopter depuis déjà quelques années sans vraiment le savoir, mais qu’il a décidé d’en apprendre davantage récemment par réel intérêt en y voyant les côtés positifs et en y mettant sa touche personnelle, sa personnalité.

Joanne Tatham, auteure du livre « J’arrête le superflu ! » dit qu’une vie minimaliste n’est jamais figée. C’est un véritable voyage, au cours duquel on évolue perpétuellement. Je trouve que c’est une belle façon de dire ce que je ressens concernant ma vie minimaliste.

Vous aimeriez aussi

Aucun commentaire