Loading...

7 façons pour en finir avec vos dettes et vivre selon vos moyens

7 façons pour en finir avec vos dettes et vivre selon vos moyens

Les Québécois sont de plus en plus endettés. Les dettes engendrent un stress financier qui cause bien des maux aux personnes aux prises avec ce problème de crédit. Vivre selon nos moyens est une excellente façon de ne pas s’endetter, mais que faire lorsque l’endettement est déjà présent ?

1— Faire le bilan de vos dettes et consolider.  

  Cette étape est cruciale pour réussir à se désendetter. Mettre sur papier (ou ordinateur) toutes les dettes que vous avez. Que ce soit une dette de 10 $ ou de 10 000 $, chaque dette doit être écrite. Indiquez le taux d’intérêt de la dette ainsi que la date d’échéance. Cela peut sembler être une étape négative, car la personne s’aperçoit de l’ampleur de ses dettes, mais au final cela sera positif. Une fois ce bilan fait, il est possible de faire une demande de consolidation de dettes. Souvent, le taux d’intérêt global sera plus petit que celui que vous aviez en tout et partout. S’il n’est pas possible d’obtenir une consolidation pour diverses raisons, commencer par rembourser les dettes qui ont le plus haut taux d’intérêt, et bien entendu celles qui arrivent à échéance sous peu.

2— Trouver la source des principales dépenses et couper où c’est possible

  Un café le matin en se rendant au travail, un dîner rapide et économique au restaurant le jeudi et une bière le vendredi soir. Ce sont toutes des dépenses qui en soi ne sont pas dispendieuses, mais qui à la longue grugent un budget. En plus d’être pas trop dispendieuses, elles sont aussi souvent invisibles. Pourtant, en coupant mon café du matin au restaurant rapide du coin, j’économise près de 750 $ en 1 an. Pour trouver facilement les sources principales de dépenses, il est possible de tenir un registre papier des dépenses ou sur un fichier de type Excel ou encore via des applications mobiles.  

Pour en télécharger une, en voici trois populaires et appréciées. : Spending Tracker,My Wallet+, Spendee, Daily Budget et Mint (qui demande de se connecter avec son compte de banque et cartes de crédit)

3— Déterminer nos réels besoins

  Beaucoup de gens ne font pas la différence entre désir et besoin. Un désir sera passager, il finira par passer et faire place à un nouveau désir. Toutefois, un besoin réel sera là pour longtemps et reviendra parfois même souvent (exemple : manger). Faites une liste de ce qui vous est essentiel, ce dont vous ne pouvez pas vous passer, notamment la nourriture, les vêtements, les déplacements, logement. N’oubliez pas de faire la distinction entre ce que vous voulez et ce dont vous avez réellement besoin. Vouloir une maison 3 étages quand on est seul n’est pas un besoin réel, mais plutôt un désir. Une fois cette liste écrite, vous pouvez mettre par ordre d’importance vos besoins réels. Cet exercice permet de voir que parfois nous confondons encore besoins et désirs. Lorsque vous avez terminé, sortez de la maison tout ce qui n’est pas un besoin et vendez-les sur des sites de ventes en ligne. L’argent ainsi amassé pourra permettre de payer vos dettes plus rapidement.

4— Mettre de l’argent de côté comme si c’était une dépense essentielle

  Certaines personnes croient qu’elles sont incapables de mettre de l’argent de côté, car elles ne font pas un salaire suffisant ou encore parce que l’argent coule dans leur porte-monnaie et qu’une seule dépense de plus, ne serait-ce que 50 $ par mois, les ferait faire faillite. Toutefois, ces mêmes personnes trouveront l’argent nécessaire pour payer un souper au restaurant non prévu, un jouet de plus pour le bébé ou un cadeau pour le départ d’un collègue. En se prenant un engagement face à son budget et en s’obligeant à mettre un certain montant de côté par semaine ou par mois, il devient plus facile de voir cette dépense comme obligatoire et ainsi trouver l’argent pour cette « dépense ». S’il est possible de le mettre dans un REER, ce sera en plus un remboursement d’impôt probable à la fin de l’année qui permettra de rembourser sa dette plus rapidement.

5— Faire un budget

  Lorsque le bilan des dettes est fait, que vous avez trouvé la source de vos principales dépenses, que vous ayez défini vos réels besoins et que vous avez fait de la place pour de l’économie, il est temps de faire un budget. Faire son budget n’est pas à première vue une partie de plaisir, mais à long terme cela est rentable, vous permet d’avoir moins de stress et de comprendre votre situation financière réelle. Pour vous faire aider, il est possible de consulter un comptable ou encore un l’association coopérative d’économie familiale de votre région ou encore en téléchargeant ce fichier Excel de l’ACEFBL.

6— Trouvez des activités gratuites et organisez-en

  Peu importe dans quelle ville vous habitez, il y a des activités gratuites qui sont organisées régulièrement. Grâce à une simple recherche Google « activités gratuites région », vous trouverez de quoi vous amuser. De plus, plusieurs activités très simples sont gratuites : aller marcher dans le bois, jouer dans la neige, aller à la plage, faire de la bicyclette, faire un pique-nique… De plus, il est possible d’organiser des soirées en famille ou entre amis telles que jeux de société, cartes, films, repas-partage, etc. sans que cela ne touche à votre budget.

7— Emprunter ou troquer plutôt qu’acheter

  Ironiquement, les gens sont prêts à emprunter de l’argent à des étrangers pour se payer quelque chose dont ils n’auront besoin qu’une fois ou très rarement, mais trouvent difficile de demander à un voisin, un ami ou un membre de la famille de leur prêter ce même objet. Pourtant, la seconde option est beaucoup plus économique et écologique.   L’entraide et le partage sont 2 façons de diminuer ses dépenses et favorisent le bon voisinage. Des sites web d’échange d’objets, d’entraide et des groupes Facebook de dons et de voisinage existent afin de nous aider à trouver plus facilement ce dont nous avons besoin.

En voici 3 qui pourront vous aider rapidement. As tu ça toi ? l’accorderie et troc moi ça.

Vous aimeriez aussi

Aucun commentaire