Fête d’enfant : avons-nous perdu l’essentiel ?
Vanessa Cloutier

Vanessa Cloutier

Fête d’enfant : avons-nous perdu l’essentiel ?

Fête d’enfant : avons-nous perdu l’essentiel ?

Depuis quelques années, j’ai l’impression que les fêtes d’enfants ont pris des proportions exagérées. Le but initial de cet événement est de souligner cette journée spéciale avec des gens importants dans la vie de l’enfant. Cependant, dans cette société où l’on veut toujours plus, plus vite, nous avons commencé à oublier l’essentiel et à remplir cette journée : plus de gens, plus d’activités, plus de nourriture, plus de photos, plus de cadeaux (même pour les invités) et surtout, beaucoup de pression pour que TOUT soit parfait ! Quel est le but de tout ça si nous n’avons même pas le temps de nous arrêter et de savourer le temps d’être ensemble ? La journée se termine avec un bac de poubelles rempli et l’impression de ne pas avoir arrêté deux minutes. 

Vous vous dites peut-être que tout ça valait la peine en voyant le sourire de votre enfant. Je vous comprends, il n’y a rien qui met plus de joie dans mon cœur que de voir mes enfants sourire. Cependant, ce qu’on ne réalise pas, c’est que nous sommes en train de lui montrer que la réussite de sa fête, et donc son bonheur, dépend du superflu. Au lieu de lui apprendre à s’arrêter, à profiter du moment, à apprécier que ses proches soient présents pour lui et à ressentir au fond de lui la joie d’être aimé, nous lui apprenons que sa journée doit être remplie au maximum pour qu’il soit heureux, ce qui est faux. Quand on veut toujours plus, nous ne sommes pas sincèrement heureux !

 Il est même probable que tout ça lui cause un stress sans que vous vous en rendiez compte. Par exemple, il pourrait ressentir de la pression pour déballer tous ses cadeaux un après l’autre alors qu’il avait envie de jouer avec le premier reçu. Il pourrait également se sentir obligé de participer aux multiples activités dirigées alors qu’il a seulement envie de jouer avec ses amis. Aussi, n’oubliez pas que les enfants sont comme des éponges : ils ressentent votre stress et le vivent eux aussi. Finalement, à force de remplir les horaires de façon à ce qu’il n’y ait plus de moments non dirigés, l’enfant développe un stress face à l’attente.

Si quand vous lisez ce texte, vous ressentez tout comme moi le désir de revenir aux bases, je vous invite à agir ! Je comprends qu’il y a une pression sociale liée à tout ça. Par exemple, allez-vous avoir l’aire cheap si vous n’offrez pas de cadeau aux invités ? La vérité est que si vous voulez un changement, vous devez en créer un ! Mon plus grand conseil est de parler ouvertement de vos valeurs aux invités. Vous serez surpris d’entendre une personne dire qu’elle est d’accord avec vous, mais n’osait pas agir. Vous inspirerez alors cette personne et aiderez à créer un vent de changement. 

Partager l'article

Laissez-vous inspirer par ces articles :