Loading...

J’ai découvert le döstädning et j’aime bien le concept

J’ai découvert le döstädning et j’aime bien le concept

L’Amoureux m’envoie un texto : connais-tu le döstädning ?  J’imagine que oui, mais moi je viens de le découvrir. 

Moi, je me demande de quoi il parle. Aucune idée de ce que ce mot-là mange en hiver et même pas en été non plus.   

Je google donc pour savoir ce que c’est ! Je vois döstädning : le grand ménage pré-mortem !

Il y a grand ménage, c’est sur que ça m’intéresse. Et c’est Suédois comme Mats Sundin et depuis que je suis tombée en amour avec ce joueur lors de mon adolescence, tout ce qui est Suédois m’intéresse… Y’a des choses comme ça que je ne peux pas expliquer.  J’ai même fréquenté un gars qui lui ressemblait… juste parce qu’il lui ressemblait, mais c’est une autre histoire !

Alors je fouille le Web à la découverte de cette façon de préparer sa mort.

Ce concept de désencombrement avant la mort viendrait de Margareta Magnusson.  Mme Magnusson a, au fil des années, dû gérer le décès de ses parents, de ses beaux-parents et de son mari. Ce qui veut dire gérer le décès d’une personne veut aussi dire, gérer ce qu’elle laisse en héritage sur terre…  Et parfois, c’est un sacré encombrement.

Forte de ces expériences, Margareta fut inspirée et décida de partager au monde entier son nouveau concept :  le döstädning. Dö signifie mort en suédois et städning signifie nettoyage. Simple et efficace comme mot !

Clairement, dans mon cas, c’est déjà bien enclenché !  Je ne crois pas que mes enfants auront bien des choses à désencombrer après ma mort.  Et d’ici mes 50 ans, âge auquel il est conseillé selon certaines de mes lectures sur le sujet, de commencer à pratiquer le Döstädning, j’aurai encore moins de possession…

Mais forte de mon expérience avec mes parents et mes amis, ce n’est clairement pas le cas pour tout le monde. 

Bien sûr, lorsque les personnes plus âgées déménagent de leur maison à un appartement et finalement dans une résidence pour personnes aînées, ils n’ont pas vraiment le choix de faire un grand désencombrement. Et par expérience, cela peut s’avérer être vraiment quelque chose de difficile pour eux. 

Ma mère ne comprend absolument pas comment il est possible de vivre 2 personnes dans un 3 et demi et de ne pas être envahi par notre matériel. Pour elle le döstädning serait vraiment parfait !

L’approche conçue par Mme Magnusson est un moyen facile pour les personnes de plus de 50 ans de désencombrer leur maison et d’organiser leurs biens afin que leurs enfants ne soient pas surchargés par le matériel à leur mort.  

Cela peut sembler un peu morbide de penser à 50 ans à ne pas encombrer nos enfants après notre mort, mais c’est en fait une idée que je trouve très intéressante. Quand on connait tous les avantages du désencombrement et du minimalisme, on se dit que 50 ans c’est un bel âge pour en profiter. 

Faire le grand ménage pré-mortem ne veut pas dire qu’il faut se débarrasser de tout ce que l’on possède, mais de gardez que ce qui vous rend heureux et VRAIMENT utile. « Le grand ménage pré-mortem ne consiste pas à épousseter ou à nettoyer. Il s’agit d’une forme d’organisation permanente qui rend votre vie quotidienne plus fluide.” —Margareta Magnusson


Voici certains conseils afin de commencer votre döstädning :

1— Commencer par le placard où vous êtes sûr de trouver des articles que vous ne portez plus et des choses qui ne vous vont plus.

2- Offrez en cadeau à vos amis ou à votre famille les choses que vous désirez donner et qui ont de la valeur. Au lieu d’un bouquet de fleurs, offrez à votre ami l’objet qu’il admire depuis longtemps.

3— Vendez certains articles cela vous motivera à vous en débarrasser. 

4— Récompensez-vous pour les efforts que vous faites, mais pas en achetant quelque chose de matériel, mais en faisant une activité ou en vous offrant une bonne bouteille de vin.

5— Allez-y lentement, mais un peu chaque jour, chaque semaine.

Plus vous attendez et plus cela sera difficile de vous départir de vos objets, de vos souvenirs… et ce n’est pas un si bel héritage à laisser à vos enfants.  Je connais très peu de gens qui ont dit : « Oh WOW maman a gardé tous ces objets pour moi pour que je puisse m’en départir après sa mort ! »  

Vous aimeriez aussi

Aucun commentaire