Loading...

La règle des 7R – la base du zéro déchet

Plus je vis un mode de vie minimaliste axé vers le zéro déchet et plus je me sers de la règle des 7R, que j’ai apprise il y a quelques années, au fil de mes lectures sur le sujet.    

Qu’est-ce que la règle des 7R ? C’est simplement de refuser, réduire, réparer, réutiliser, recycler (recyclage matières organiques), réinventer et revendiquer.

1-Refuser

Lorsque l’on vous offre un objet, quel qu’il soit (dépliant, objet promotionnel, gratuité avec achat, don d’un ami…) refusez l’objet s’il ne répond pas à un de vos besoins ou s’il ne peut se consommer. Plutôt que d’accepter une carte d’affaires ou un dépliant, prenez-le en photo ou entrez les informations de la personne dans votre cellulaire.

Il est difficile de refuser certains cadeaux ou dons, personnellement, lorsque je reçois chez moi, j’avertis mes convives que je ne désire pas de cadeaux ou s’ils insistent je leur demande d’apporter une bouteille de vin ou une grignotine pour la soirée.

 

2-Réduire

Personnellement, j’utilise ce « R » pour 3 options : réduire les objets qui m’entourent, ma consommation et mes déchets.  

Désencombrer mon environnement de vie me permet de prendre conscience de ce dont j’ai vraiment besoin.

Réduire ma consommation, de matériel, d’eau, d’essence, etc., permet d’éviter la création de nouveaux déchets et réduit le gaspillage des ressources. Acheter uniquement ce dont j’ai réellement besoin est une excellente façon de réduire ou en pratiquant le partage plutôt que l’achat.

Finalement, il est possible de faire une réduction des déchets que nous générons en achetant de façon écoresponsable, en utilisant des bocaux ou des sacs en tissus à la place des sacs en plastique, en achetant usagé plutôt que neuf et en n’achetant aucun produit à usage unique sont des exemples de réduction que nous pouvons faire.

 

3-Réparer

Plutôt que de jeter et remplacer, il est souvent possible de réparer les objets. Que ce soit nos chaussures, nos vêtements ou encore un article de la maison. Les cordonniers offrent, à peu de frais, la possibilité de rendre « comme neuf » des souliers qui ont eu une longue et belle vie remplie. Les couturières peuvent raccommoder, repriser des vêtements troués ou décousus. Vous pouvez teindre certains vêtements pour leur donner un nouvel éclat. Que ce soit une lampe, un bibelot ou un jouet, parfois avec un peu de patience et de la colle, il est facile de le réparer sans que cela paraisse. Si vous n’avez pas ce talent, demander à votre entourage, nous avons tous un bricoleur dans notre cercle d’amis.

 

4-Réutiliser

Un objet peut ne plus convenir à une personne, mais être utile pour une autre, soit dans sa forme initiale ou modifiée.

Pourquoi ne pas se servir d’une vieille couverture pour en faire des chiffons ou encore un vêtement démodé pour créer un nouveau vêtement ou un sac ?

Réutiliser, c’est aussi acheter dans les bazars, friperies et magasins de seconde main des vêtements et objets qui ont déjà servi à d’autres, mais qui ne leur ai plus nécessaire.

Se servir d’un bocal de sauce vide pour y entreposer ses produits secs est une autre façon de réutiliser.

 

5-Recycler/Recyclage des matières organiques (composter)

Plutôt que de jeter à la poubelle, il est souvent préférable de recycler un produit afin de lui donner une deuxième vie. Que ce soit le carton, le papier, certains métaux et plastiques, il est possible de recycler ces articles. Certains endroits proposent même le recyclage des vêtements. Pensez-y avant de mettre à la poubelle.

Composter plutôt que de jeter les aliments à la poubelle permet de redonner à la terre ce qu’elle nous a si gentiment donné. Il est possible de faire son compost à la maison ou encore certaines villes proposent le compostage municipal. Les 2 ont des avantages et des inconvénients.  Le compostage municipal est beaucoup moins de travail pour nous et permet de composter des matières que nous ne pouvons pas composter chez soi. Le compostage à la maison permet de réduire nos coûts pour l’entretien de notre terrain ou de notre potager. De plus, nous savons exactement ce qui est utilisé dans notre compostage.

 

6-Réinventer

L’Avant-dernier et non le moindre est de réinventer sa façon de vivre. Faire un jardin plutôt que d’acheter les aliments en magasin. Emprunter ses livres à la bibliothèque plutôt que de les acheter ou faire la découverte des croques-livres. Marcher ou prendre le vélo pour se déplacer.  Utiliser les pelures, les restants d’aliment pour faire du bouillon ou des potages. Faire du troc, du partage à la place d’acheter. Réinventer c’est se servir de son imagination, sa créativité afin de consommer autrement. Ce n’est pas parce que nous l’avons toujours fait d’une certaine façon que c’est la meilleure façon. Il est toujours intéressant d’essayer et de découvrir des alternatives à nos actions du quotidien.

 

7-Revendiquer

C’est en lisant le livre “Famille presque zéro déchet” que j’ai pris connaissance de ce “R”. Important et pourtant souvent oublié, revendiquer c’est faire savoir aux concepteurs, aux compagnies, aux magasins, à notre restaurant préféré (ou pas) à notre entourage que nous désirons des produits qui ne produisent pas, ou peu, de déchet.  C’est en parler autour de nous et faire prendre conscience à chacun de sa capacité à faire des choix et de poser des gestes simples pour réduire leurs déchets.

Vous aimeriez aussi

1 commentaire