Loading...

Les grandes différences entre le minimalisme et la simplicité volontaire

On me pose souvent la question à savoir les différences entre le minimalisme et la simplicité volontaire. Je vais donc vous présenter plusieurs sources qui présentent leurs perspectives, ce qui vous permettra de mieux comprendre chacune des approches.

Selon l’Office de la langue française du Québec, la définition de simplicité volontaire est un “mode de vie consistant à réduire sa consommation de biens en vue de mener une vie davantage centrée sur des valeurs essentielles.”. Toujours selon l’Office de la langue française du Québec, le minimalisme est relié principalement à l’art avec cette définition: “Courant de l’art abstrait né aux États-Unis dans les années 1960, qui cherche l’essence même de l’art au moyen de formes rigoureusement simplifiées, et dont les œuvres dénuées de toute trace de la subjectivité de l’artiste offrent au spectateur leur simple présence dans l’espace.”.

En 2003, le Réseau Québécois de la Simplicité Volontaire a adopté une définition à 7 volets à propos de la simplicité volontaire qui met en avant plan la découverte qu’on peut vivre mieux avec moins, que c’est une façon de vivre, le choix de privilégier l’être plutôt que l’avoir, d’avoir recours aux moyens collectifs et communautaires et d’y avoir une volonté d’une plus grande équité. Je vous recommande de visiter leur site pour avoir plus de détails mais lorsqu’on s’y penche, on se demande pourquoi le minimalisme est un sujet à part entière et considéré différent de la simplicité volontaire pour plusieurs.

Personnellement, je suis un grand utilisateur de Reddit et sachant que c’est un réseau social accessible de toutes et de tous à travers la planète, j’y puise un certain savoir et une vue d’ensemble sur la perception du minimalisme et de la simplicité volontaire. D’ailleurs, il existe deux subreddit distincts pour le minimalisme (minimalism) et la simplicité volontaire (simpleliving). De nombreux contributeurs se posent la question, à savoir les différences entre les deux approches comme ces deux discussions (Ici & Ici) et les réponses ne sont pas constantes pour bien comprendre ces concepts. Parfois, le minimalisme est davantage associé aux biens tandis que la simplicité volontaire est plutôtintangible et associé aux valeurs internes d’un individu. D’autres fois, le minimalisme est représenté par des approches avec des objectifs concrets comme le projet 333 ou le 30-Day Game.

Maintenant, faisons l’exercice avec deux sites qui se présentent comme vivant de minimalisme et de simplicité volontaire. D’abord, vous connaissez peut-être theMinimalists, 2 personnes qui ont tenté de résumer le minimalisme à une seule phrase :  “Minimalism is a tool to rid yourself of life’s excess in favor of focusing on what’s important—so you can find happiness, fulfillment, and freedom“. En français, cela signifie que le minimalisme est un outil pour se débarrasser de tous les excès de la vie en faveur à mettre l’emphase sur ce qui est important, ce qui nous permet de trouver le bonheur, l’épanouissement et la liberté. Je vous recommande de lire cet article, ils mettent plus de contexte à cette simple phrase. De l’autre côté, nous avons Laura de SimplyClearly qui présente sa vision de la simplicité volontaire : “Simple living is a way of life that focuses on simplicity, intentionality and living life with regard to simplifying your activities, eating habits, home, emotions and thinking.” En français, cela signifie que la simplicité volontaire est un mode de vie qui met l’emphase sur la simplicité, l’intentionnalité ainsi que de vivre sa vie avec une vision qui cherche à simplifier nos activités, nos habitudes alimentaires, notre maison, nos émotions et notre raisonnement.

Personnellement, j’en retiens que bien que le minimalisme et la simplicité volontaire se chevauchent très souvent, le minimalisme s’adapte plus facilement aux gens qui cherchent l’alternative à ce rythme effrayé de consommation qui commence souvent avec une décroissance progressive tandis que la simplicité volontaire est un mode de vie pour les gens qui sont déjà sorti du moule de la surconsommation et qui vivent déjà avec le minimum, tant matériel qu’intangible. Parfois, l’environnement est en avant-plan pour une personne minimaliste tandis que l’environnement peut être aussi en avant-plan pour la personne vivant dans la simplicité volontaire.

Au final, je n’ai trouvé aucun concensus en français ou en anglais sur ces 2 modes de vie mais mon opinion sur le sujet est que le minimalisme est le point de départ pour toute personne vivant dans le système actuel de surconsommation et qui cherche à réduire son empreinte, ses achats, ses consommations et ses avoirs pour apporter des changements à son mode de vie. La simplicité volontaire, contrairement au minimalisme, est un mode de vie pour les plus expérimentés qui va au-delà des biens matériels et qui se présente pour des personnes ayant déjà modifié la majorité de leurs habitudes de vie et qui vivent sereinement avec le minimum autour d’eux, que ce soit les biens, les gens qui les entourent et leur raisonnement.

Vous aimeriez aussi

Aucun commentaire