Apprendre à apprécier les cadeaux
Vanessa Cloutier

Vanessa Cloutier

Offrir du temps, un cadeau sain et écoresponsable

Depuis 2018, mon copain et moi avons décidé de faire les choses autrement: à moins d’avoir réellement besoin de quelque chose, nous demandons des activités. La première fête où j’ai fait cette demande pour Alice, c’était pour Noël et elle avait presque trois ans. Je ne cacherai pas que pour un enfant de cet âge, déballer un bout de papier n’a pas le même effet qu’un jouet lumineux chantant.

Le plus gros travail doit être fait au début par les parents. À chaque certificat qu’Alice déballait, je lui montrais une vidéo sur mon téléphone de l’endroit en question en lui disant que ce billet nous permettait d’y aller. Son sourire était déjà beaucoup plus grand ! Puis, la journée venue, je lui donnais son billet en lui rappelant que c’était grâce à « telle personne » que nous allons là-bas. Finalement, je lui faisais appeler ladite personne en revenant pour la remercier de la belle journée.

À son anniversaire de trois ans,elle comprenait déjà mieux ce que signifiait « recevoir un certificat » et affichait une plus belle réaction. Pour cette occasion, le « cadeau » qu’elle avait reçu, de Maman et Papa, était une journée tous les trois à faire de la glissade sur tubes. C’était vraiment spécial pour elle, car depuis un an, nous avions toujours ma plus jeune avec nous, qui nous demandait naturellement beaucoup d’attention.

Au dernier temps des Fêtes (donc après un an rempli d’activités), quand je lui ai demandé ce qu’elle voulait, elle a répondu d’elle-même des endroits où elle aimerait aller. J’ai voulu la « tester » en lui demandant si elle préférait un jouet. Elle m’a répondu qu’elle en avait déjà et qu’elle préférait que l’on passe du temps ensemble.

Après quatre saisons à lui dire que le plus beau cadeau que l’on peut offrir à une personne est son temps, elle comprend déjà si bien cette notion ! Elle a donc reçu des billets pour plusieurs centres d’amusement, le Musée des métiers pour enfants, le Centre des sciences de Montréal et le cinéma. De ma part, elle a reçu douze coupons qu’elle peut utiliser quand elle le souhaite pour manger le dessert avant le souper, manger son plat préféré devant un film, faire une cabane dans le salon et dormir dedans, se faire raconter trois histoires avant le dodo, se faire bercer en chantant des chansons, dormir avec Papa et Maman, etc.

Ma belle-fille de douze ans a également embarqué dans cette nouvelle façon de consommer. C’est ainsi qu’elle a reçu pour Noël :

– Une fin de semaine chez sa cousine comprenant un jeu d’évasion

– Une journée d’escalade avec une tante

– Une journée remplie d’activités surprises avec un oncle et une tante

– Une journée couture pour apprendre à se faire un morceau de vêtement avec sa mamie

– Une journée avec son parrain

– Douze coupons de ma part adaptés à son âge

Pour elle, c’est clair : elle va redemander des activités pour son anniversaire cet été !

Un enfant n’a pas besoin d’une montagne de jouets pour bien se développer, il a besoin de temps de qualité avec ses parents et de sentir qu’il vaut la peine d’investir ce temps. C’est ce sentiment qui l’aidera à avoir un bon développement émotionnel et une meilleure confiance en soi.

Alice va avoir quatre ans bientôt, et pour cette occasion je l’amène dormir dans un tipi en plein hiver (ça fait des mois qu’elle me demande de retourner en camping). J’ai très hâte de vivre cette expérience avec elle !

Partager l'article

Abonnez-vous à
notre infolettre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Laissez-vous inspirer par ces articles :