Pourvoirie Club du Lac des Baies
Hélène Boissonneault

Hélène Boissonneault

Roadtrip en van – Pourvoirie Club du Lac des Baies

Nous quittons le camping tôt, Pascal a vraiment hâte d’arriver à la Pourvoirie Club du Lac des Baies même si nous sommes attendus pour 16 heures. Nous faisons quelques petites escales sur notre route. La route vers Sacré-Cœur est magnifique.  Deux heures de nature et de paysages magnifiques.  Nous ne sommes pas pressés, je ne roule pas rapidement. Je veux savourer tout ce beau. Arrivés à Sacré-Cœur, avant de nous rendre à la pourvoirie, nous faisons une petite épicerie afin d’accompagner nos poissons que nous pêcherons dans les prochains jours. 

En quittant l’épicerie, il nous reste 14 kilomètres à faire dans le bois dans des chemins de bois. Les chemins sont bien aménagés, mais ça reste des chemins de bois.  Je roule vraiment lentement.  Nous voyons des lacs et des lacs et du bois et du bois.  On s’en va vraiment « se perdre » dans le fond des bois. 

Arrivée à la Pourvoirie Club du Lac des Baies, l’accueil est vraiment chaleureux et amical.  C’est MAGNIFIQUE.  Nous nous rendons à notre chalet, nous préparons nos choses, faire notre lit, entrer la nourriture et nous allons pêcher sur le grand lac, l’eau est limpide.

Nous nous couchons tôt puisque nous voulons nous lever avec le soleil. À notre lever, nous nous préparons rapidement et nous marchons durant 10-15 minutes pour nous rendre à un petit lac pour notre première pêche de la journée.  C’est bon comme réveil ! Ce petit moment sur le lac est tellement agréable. C’est le silence total. Nous sommes seuls.    Malgré que je sois débutante, la pêche va bien !  Nous avons un quota par lac et par jour.  Nous faisons rapidement une bonne partie de notre quota et nous décidons de prendre notre temps pour le reste.  Nous profitons du moment pleinement.

De retour au chalet, nous préparons les truites et nous faisons le déjeuner/dîner.  Pascal profite de l’après-midi pour faire une sieste et moi je profite pour lire et écrire.  Bien que nous soyons plusieurs personnes sur le terrain, c’est silencieux comme endroit. Voulant profiter au maximum de la nature, je vais découvrir les alentours. Il y a des framboises à perte de vue, elles sont délicieuses. Je fais une petite méditation sur le bord de l’eau. Pascal se réveille. Nous retournons pêcher dans un autre lac. J’aime TELLEMENT être sur l’eau.  Cette fois, la pêche est moins fructueuse, et c’est parfait ainsi !  Nous soupons du poisson et nous nous préparons pour nous coucher. Nous nous lèverons tôt pour aller découvrir un nouveau lac. 

Lors de la deuxième journée complète, nous avons un peu de pluie, mais rien qui nous empêche de profiter de la nature. Nous passons des heures sur l’eau à ramer et à ne pas en revenir du merveilleux décor.  Je rêve de faire une retraite ici. C’est tellement l’endroit parfait. LA SLOW life à son meilleur.

Nous nous couchons un peu plus tard pour notre dernière soirée.  Demain matin, lever vers 5 h 30 donc à peu près 1 heure de plus de sommeil que les autres jours.  J’anticipe déjà le départ. Ce ne sera pas facile. 

Vendredi matin, dernière pêche, trois poissons de plus pour nous nourrir durant le reste de notre voyage.  Nous quittons la Pourvoirie Club du Lac des Baies. Nous faisons un arrêt à la Miellerie Sacré-Cœur afin de faire le plein de miel et de propolis et nous nous rendons à Tadoussac… ou tout le Québec s’est donné rendez-vous, parait-il.

Partager l'article

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest
Share on email

Abonnez-vous à
notre infolettre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Laisser un commentaire

Laissez-vous inspirer par ces articles :