Loading...

8 trucs pour une garderie minimaliste et zéro déchet

8 trucs pour une garderie minimaliste et zéro déchet

Je suis éducatrice en milieu familial depuis plus de 20 ans, mais depuis 5 ans, mon service de garde s’oriente davantage vers le minimaliste et le zéro déchet. Afin de répondre à quelques questions que j’ai au sujet de ma garderie minimaliste-zéro déchet, je vous ai concocté mon top 8 trucs pour y arriver.

1— Avoir des jouets usagés plutôt que neufs. Mon service de garde contient uniquement des jouets et accessoires (excepté mon plancher en mousse) qui ont appartenu à d’autres enfants auparavant. Les jouets proviennent d’amis qui font un grand ménage, de gens qui font don des jouets dont les enfants n’ont plus besoin ou encore de jouets achetés dans des magasins seconde main ou ventes de garage.

2— Accepter et prioriser le lavable. Dans mon service de garde, les couches lavables sont fortement recommandées ainsi que les débarbouillettes lavables pour nettoyer les fesses de bébé. Ainsi, j’élimine une énorme quantité de déchets qui seraient produits par toutes ces couches que les enfants peuvent souiller en une journée. Les parents s’occupent de fournir et laver les couches et moi je m’occupe des débarbouillettes pour les fesses. Nous utilisons des débarbouillettes lavables pour le lavage des mains et des visages avant et après les repas et collations.

3— Acheter en vrac. Que ce soit pour la confection des repas et collations, le savon pour les débarbouillettes, literie, etc. ou les produits ménagers de toutes sortes je choisis d’acheter en vrac. Je trouve vraiment de tout pour tous mes besoins en vrac. Acheter en vrac plutôt que du « tout-fait » me permet de cuisiner davantage avec les enfants et leur offrir ce qui est de meilleur pour leur santé.

4— Bricoler écolo. Pour les bricolages et les dessins, j’utilise surtout des matières que je récupère. Que ce soit des feuilles de papier, du carton, des bouts de ficelles, du tissu, etc. je priorise ces produits. De plus, je travaille la motricité fine lors de nos excursions. C’est en forêt que nous bricolons le plus. Les enfants confectionnent des maisons, des œuvres d’art naturelles, des mandalas avec des roches, des brindilles, ce qu’ils trouvent dans l’environnement. Nous prenons une photo et nous en gardons le souvenir ainsi.

5— Autoriser les enfants à apporter un jouet de la maison. Les enfants ont le droit d’apporter des jouets de chez eux. Ils ont comme consigne de devoir partager les jouets et qu’ils acceptent que les jouets puissent être endommagés. Ceci permet d’avoir de nouveaux jouets quotidiennement, d’apprendre le partage et la responsabilisation. Parfois, c’est plus de 15 nouveaux jouets que la garderie a en une seule journée et puisqu’ils sont nouveaux, ils sont toujours très intéressants.

6— Favoriser les jouets de construction ou d’assemblage. Avoir des blocs en plastique, en bois, en carton qu’ils soient encastrables, magnétiques ou rien de tout ça, permet à l’enfant d’utiliser son imaginaire et travailler la motricité fine pour créer de nouveaux jouets. Ainsi moins besoin de jouets, mais en ayant davantage de plaisir. Les blocs deviennent une maison, une table, un four, une route, un château…

7— Jouer beaucoup dehors. La nature regorge de module, de jouets, de jeux afin d’alimenter l’imaginaire des enfants. Jouer dehors permet d’acheter moins de jouets, de produire nettement moins de déchets et les enfants sont plus en santé et heureux. En prime, les enfants dormiront vraiment bien.

8— Bannir les jus. Offrir aux enfants des gourdes d’eau à volonté et bannir les jus permet de générer vraiment beaucoup moins de déchets, vous fera grandement économiser et permettra à l’enfant une meilleure hydratation. Lorsque l’enfant a soif, il peut prendre sa gourde, bien identifié, en tout temps.  

Vous aimeriez aussi

Aucun commentaire