De lenteur et de changement
Hélène Boissonneault

Hélène Boissonneault

De lenteur et de changement

J’aime Fred Pellerin depuis la première fois que je l’ai vu à Tout le monde en parle.  J’aime le conteur et tout autant le chanteur.  Depuis quelques jours, je l’écoute avec mes écouteurs anti-bruit aux oreilles.  Je me mets dans ma bulle avec Fred. Confortablement assise, je l’écoute me chanter sa douceur.

Et il m’inspire.

En l’écoutant, la lenteur vient instantanément. Impossible d’aller rapidement en écoutant Fred Pellerin raconter ses légendes ou chanter ses chansons poétiques.  Une sorte de méditation, de transe.  Une légèreté !

Et ça m’inspire.

J’ai encore plus le goût d’écrire. Le goût de composer ma poésie, le goût de partager ce qu’il y a dans mon cœur, dans ma tête. Moi qui écrivais tous les jours avant et puis l’inspiration est disparue.  J’ai écrit de moins en moins. J’ai écrit pour le travail. 

Et j’inspire. 

Je suis là à me rappeler que la lenteur c’est ce qui me fait du bien. C’est ça la vie que j’ai choisie. Que c’est facile de tomber dans la vitesse, dans le rapide, dans le va-vite. Être productive, performante, ce n’est pas ce que je vise. Féconde d’idées, fertile de projets, c’est dans ma nature, pas besoin de courir, de vitesse pour y arriver. C’est dans la lenteur que je suis la plus prolifique. Je l’ai toujours été à ma manière (tiens je tombe dans le Roxane Bruneau tout à coup).

La vie ce n’est pas une course. Ce n’est pas un marathon. La vie, ce n’est pas une question de gagner ou de perdre. Lorsque l’on vit, c’est que l’on a déjà gagné de toute façon !  Juste y aller à son rythme, c’est tellement suffisant. 

Et de lenteur, en lenteur, je vois le changement possible.  Je vois que l’on est de plus en plus à la vouloir cette lenteur. Ils sont plusieurs à vouloir ralentir. 78% selon un sondage. La pandémie ayant, paraît-il, permis de voir que courir n’est pas toujours la solution. Que tout cela n’est pas nécessairement le bonheur.

Comme quoi, il y a du bon en tout ! Même dans la pandémie, il y a eu cette lenteur que les gens veulent garder dans l’après. C’est mon espoir qu’il nous reste de tout cela la lenteur.

Et ça inspire !

Partager l'article

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest
Share on email

Abonnez-vous à
notre infolettre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Laisser un commentaire

Laissez-vous inspirer par ces articles :