Le slow food  Bien s’alimenter et bien manger
Hélène Boissonneault

Hélène Boissonneault

Le slow food : Bien s’alimenter et bien manger

Je suis une gourmande. Depuis toujours, j’aime manger et j’aime bien manger. J’ai suivi plusieurs formations sur l’alimentation, que ce soit pour cuisiner ou pour en savoir plus sur les aliments ou les deux en même temps. Puisque j’ai besoin que mes aliments soient bons pour moi et pour l’environnement, je m’informe auprès des personnes compétentes en alimentation et je prends mes produits dans des commerces qui ont les mêmes préoccupations et valeurs que moi.

D’ailleurs, récemment, Sonia Dupont de Sonia Soleil m’a fait réaliser qu’il y a une différence entre bien s’alimenter et bien manger. Cette simple phrase fut une grande révélation. Bien s’alimenter, je le fais la plupart du temps. Toutefois, j’oublie souvent de bien manger. C’est tout de même ironique puisque le mouvement Slow fut d’abord initié au sujet de la nourriture. Je mange des aliments la plupart du temps bio et local, j’ai une alimentation le plus possible durable et je cuisine vraiment beaucoup des aliments entiers. Sauf que… je prends RAREMENT le temps de prendre le temps de manger. Moi qui aie une facilité à prendre le temps, lors des repas, mes vieux patterns de mon enfance sont toujours bien ancrés. Grâce à Sonia, j’ai de merveilleux « ingrédients » maintenant pour manger bien tout en continuant à bien m’alimenter.

À ce sujet, Cora Loomis m’inspire beaucoup. Elle enseigne à avoir une bonne relation avec les aliments. Durant une partie de ma vie, j’ai souffert (c’est le bon mot) d’anorexie et ensuite de boulimie. Ma relation avec les aliments n’était clairement pas à son meilleur. Cora est nutritionniste et son approche est tellement saine et zen. Bien s’alimenter va au-delà des aliments que l’on choisit, c’est aussi l’intention que l’on met dans nos aliments.

Justement, l’intention, Sandrine Champagne de l’O café Nordik en sait quelque chose. Son magnifique café situé à Sherbrooke est un endroit inspirant pour en apprendre davantage sur le Hygge, cette philosophie ou plutôt cet art de vie danois qui signifie créer une atmosphère chaleureuse et profiter des belles choses de la vie avec les personnes que l’on aime. Dans son café, l’intention est bien présente. L’intention de profiter du moment présent, de savourer un bon café, une bonne bouffe entre amis, entre collègues ou encore en famille avec les enfants. Au O café Nordik, tout est en place pour se poser et déguster la vie.

Parlant de déguster la vie, une de mes entreprises coup de cœur est l’entreprise de Colombe et Marylin : Les Zerbes Folles. Je ne sais pas pourquoi, mais pour moi, savourer la vie et thé ou tisane est étroitement lié. Je ne suis pas une grande amoureuse de l’hiver sauf qu’il me semble que prendre le temps de boire une tisane l’hiver en regardant la neige tomber, c’est un grand bonheur. Avec les thés et tisanes des Zerbes folles, nous nous assurons d’avoir de la qualité et surtout du goût. Et il y a un choix incroyable, plus de 100 infusions, selon les saisons et nos envies.

Au tout début, je vous disais que je m’alimentais bien. J’aime faire à manger. C’est un de mes plaisirs. Je sais que ce n’est pas le cas de tout le monde. Plusieurs personnes n’aiment pas faire à manger. Les options de repas tout prêts ne sont pas toujours santé et surtout rarement bons pour l’environnement. Dans ces options de repas, le durable est rarement pris en compte. Toutefois, il y a des alternatives. À Sherbrooke, nous sommes choyés, car nous avons l’entreprise Tournesols et Tabliers qui offrent des repas tout prêts, écoresponsables, sains et surtout tellement délicieux. Directement liée avec les principes de la Slow life, cette entreprise est une bonne ambassadrice du slow food.

Partager l'article

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest
Share on email

Abonnez-vous à
notre infolettre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Laisser un commentaire

Laissez-vous inspirer par ces articles :

Hélène Boissonneault

Investir local et écoresponsable, c’est possible

Je crois sincèrement qu’acheter c’est voter. Je crois aussi que lorsque je fais un achat, j’investis dans une entreprise. C’est pourquoi j’essaie de mieux connaitre les entreprises avec lesquelles je fais affaire et de choisir celles qui concordent avec mes valeurs.

Lire l'article »