Loading...

Le vrac, ce n’est pas que pour la nourriture!

Acheter les liquides domestiques en vrac

Mes premiers achats en vrac ont été des céréales, du riz et des collations. J’ai ensuite ajouté divers aliments, que ce soit des breuvages tel que du kombucha ou d’autres aliments moins essentiels comme du chocolat (oui, j’assume ma faiblesse envers le chocolat noir). Au fil du temps, je réalisais que mon sac de récupération, qui doit être mit au chemin chaque semaine à Montréal, se remplissait plus lentement de l’époque où j’achetais aucun vrac.

J’ai d’ailleurs drastiquement diminué ma quantité de récupération depuis 2 ans. Avant, je jetais un sac de récupération par 2 semaines approximativement (bouteilles de kombucha, boites de céréales, etc) pour maintenant avoir qu’un sac de récupération par 2 mois à mettre sur le bord de la rue. Bien que certains diront que ce n’est pas vivre en mode zéro déchet, mais je préfère souligner la progression et en être fier et donc contribuer au désengorgement des centres de tri au Québec. Quand on sait que les centres de tri réussissent à récupérer que 60% des matières recyclables, je continue de croire que chaque personne est un important rouage et que chacun de nous avons un impact significatif à cette problématique.

Pour en revenir au vrac, je voyais que le contenu présent dans mon sac de recyclage n’est plus principalement de la nourriture mais des produits domestiques. J’ai donc fait quelques recherches pour définir ce qui pouvait être vrac et ce qui est facilement disponbile sur le marché. À mon heureuse surprise, j’ai découvert qu’on peut trouver du dentifrice, de l’huile d’olive, du savon à vaisselle, du savon à main, du savon à linge, du shampoing, du déodorant et des barres de savon pour la douche. L’image de ce billet est mon ensemble vrac que j’ai à la maison qui me permet de réduire tous ces contenants de plastique ou de verre à chaque remplissage. J’ai acheté mes contenants en double pour la simple et unique raison que je puisse accumuler quelques contenants vides et faire un déplacement qui vaut la peine au lieu d’aller au magasin à chaque contenant vide. Avec cet ajout, j’ai réduit à nouveau mon sac de recyclage et chacun des changements s’est fait progressivement, sur plusieurs mois. Je n’aurais pas débuté par tous ces produits ménagers en vrac donc le plus important est d’y aller à son rythme.

Personnellement, je peux dire que le dentifrice est le plus plaisant de tous ces produits en vrac. Imaginez, vous n’aurez plus besoin de vous fendre les pouces, d’épingler le tube et forcer pour sortir les quelques derniers bouts de pâte dentifrice comme vous le faites avec les tubes traditionnels. Quand le changement apporte du positif, c’est toujours plus facile de l’adopter!

Vous aimeriez aussi

1 commentaire