Vanessa Cloutier

Vanessa Cloutier

Mon retour à la vie LENTE

Ce n’est pas un secret que je croie profondément que la vie LENTE est remplie d’impacts positifs. Cependant, j’avoue que les derniers mois étaient tout sauf lents ! Pourquoi ? Car je suis en transition, et parfois les transitions demandent de s’éloigner de notre idéal pour y revenir en force par la suite. 

Depuis 2018, je sais que je veux faire partie de la solution pour créer un monde meilleur. Plus les années passent, et plus ce désir crie fort en dedans de moi, comme une mission de vie. En décembre 2019, j’ai eu la chance de découvrir EffetPH et de connecter avec Hélène. Cette rencontre tombait en même temps que le début de mon retrait préventif. J’étais enceinte de mon troisième enfant, et puisque je suis éducatrice, j’étais arrêtée tout de suite. C’est donc avec beaucoup de motivation que j’ai commencé à collaborer avec EffetPH. Cette motivation a cependant été freinée en mars 2020 lorsque la pandémie a ajouté beaucoup de défis à ma famille. 

En septembre 2021, lors de la retraite « Design la vie qui t’inspire » avec SolutionERA, j’ai pu me recentrer sur moi et sur mes aspirations. Je suis ainsi revenue en force, en destinant du temps à EffetPH chaque semaine.

 En janvier 2022, je suis retournée en garderie, après mon congé de maternité prolongé. J’occupais donc un poste de 4 jours/36 heures à la celle-ci, et ma 5e journée était réservée à ma mission. Le hic, c’est que j’ai une autre mission encore plus importante : être une mère patiente, enjouée et disponible. Je déteste répondre à mes enfants que je n’ai pas le temps ou que je suis trop occupée, bien que je sache que c’est normal parfois. Je trouve simplement que c’est arrivé beaucoup trop souvent à mon goût pendant les derniers mois.

 Par chance, j’ai déposé une demande d’année sabbatique partielle il y a plusieurs mois, et celle-ci commence la semaine prochaine. Jusqu’en juillet 2023, je ne travaillerai que deux jours en garderie. De plus, EffetPH est en mode SLOW pendant juillet et août, me laissant alors deux mois pour passer beaucoup de temps avec mes enfants et avancer d’autres projets que je repoussais, tel que le désencombrement de ma maison.

 Le super plan est donc de profiter de cette belle année à venir pour me concentrer sur mes projets et ma collaboration avec EffetPH, afin qu’au final, je puisse être financièrement à l’aise de quitter la garderie. Ne vous m’éprenez pas, j’adore le métier d’éducatrice, mais ce dernier ne rentre pas dans ma vision d’une vie LENTE. Dans un an, deux de mes enfants seront à l’école. En travaillant à temps partiel et en faisant mon horaire, je ne les stresserai pas pour leurs devoirs, leurs préparations de lunch, leurs bains, etc. Je serai également disponible pour faire du bénévolat dans leur milieu de vie. Je pourrai profiter de mon petit dernier avant que lui aussi quitte la garderie. Et le plus beau dans tout ça, nos fins de semaine seront moins chargées et nous pourrons passer plus de temps en famille.  

Partager l'article

Abonnez-vous à
notre infolettre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Laissez-vous inspirer par ces articles :