Roadtrip -La Malbaie
Hélène Boissonneault

Hélène Boissonneault

Roadtrip – La Malbaie

Nous voilà de l’autre côté de la rive. Nous ne trouvons aucun endroit pour déjeuner. Nous décidons donc de poursuivre notre route vers Baie-St-Paul et de trouver sur notre chemin un endroit pour casser la croûte. Encore une fois, la route est magnifique. Nous nous arrêtons en route pour déjeuner. Je regarde pour un terrain de camping pour y passer la nuit.  J’en trouve un à La Malbaie. Nous y sommes déjà allés en hiver Pascal et moi, nous verrons cette ville en été cette fois. Seul hic, je ne suis pas certaine que le terrain disponible est assez grand pour la van.  Je téléphone et j’ai le répondeur.  On embarque et on se rend sur place. 

Une fois sur place, le terrain n’est plus disponible. Trouver un terrain de camping en pleine semaine de la construction à la dernière minute relève du miracle.  La merveilleuse propriétaire (je crois) propose de nous dépanner. Il y a un petit stationnement au fond du camping, juste à côté des toilettes et douches.  Nous allons voir et à notre surprise c’est parfait. En fait, ça ressemble beaucoup au terrain de camping que nous avions eu la veille à Tadoussac. C’est sur gazon et bordé d’arbres.  Nous voulions simplement un endroit pour dormir alors c’est vraiment parfait.  Nous retournons confirmer que nous voulons l’emplacement, nous payons et nous partons découvrir La Malbaie en été.  

WOW !  La marée est basse à notre arrivée au « village ». Nous allons marcher sur la grève et profiter de cette magnifique vue ultra reposante.  Nous marchons longtemps au bord de l’eau.  C’est tellement beau et zen.  Je suis vraiment bien !  La marée monte, je m’amuse encore un peu dans l’eau.

Nous nous dirigeons vers les petits commerces et restaurants locaux. Nous découvrons des artistes et des produits locaux beaux et bons.  Par la suite, nous prenons la van pour découvrir un peu plus de La Malbaie. Mozuz de bonne idée. Nous arrivons à une boulangerie et j’ai justement le goût d’un café. En entrant chez Pains D’exclamation, mes yeux ne savent pas où donner de la tête.  Il y a tellement à voir. Une section produits du terroir et une section boulangerie avec un choix incroyable de pâtisseries qui ont l’air toutes meilleures les unes que les autres. Je me prends un café latte et deux pâtisseries.  Nous allons déguster le tout sur la petite terrasse extérieure.  Les gens sont souriants, l’air de La Malbaie est bon. Des enfants s’amusent et rient. Je suis comblée. 

Nous retournons sur le bord de l’eau profiter de la vue. Je ne me tanne pas de cette vue. Nous y passons des heures. Pour le souper nous découvrons un petit resto vraiment charmant qui fait des poutines divines.  Pascal et moi aimons aller au casino.  Je ne sais pas pourquoi, mais j’aime les casinos. C’est tellement contrastant avec la nature et le minimalisme, mais j’aime ça. Ce doit être toutes les couleurs et les lumières qui m’attirent ainsi et le côté enfant fort probablement. Nous allons donc y faire un petit tour. Nous ne restons pas longtemps, mais juste assez pour avoir du plaisir. Je ne dépense pas beaucoup d’argent dans ces endroits,   je n’y vais vraiment pas pour gagner, mais pour m’amuser.

Après le casino, nous retournons sur le bord de l’eau, nous nous assoyons sur un banc afin d’admirer le décor encore et encore. La marée est de nouveau basse, c’est fascinant de voir l’eau monter et descendre ainsi.  La nuit arrive petit à petit, nous allons au camping pour dormir. Il annonce beaucoup de pluie le lendemain en matinée. Nous voulons donc partir avant que la pluie commence.  Nous nous rendrons faire un arrêt à Baie-St-Paul avant de nous rendre pour quelques jours à L’Isle-aux-Coudres pour rendre visite à « mon » Isle ! 

Partager l'article

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest
Share on email

Abonnez-vous à
notre infolettre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Laisser un commentaire

Laissez-vous inspirer par ces articles :

Une fete denfant zero dechet
Vanessa Cloutier

Une fête d’enfant zéro déchet c’est possible

En fouillant un peu sur Internet, j’ai vu que les centres d’amusement sont très populaires pour les anniversaires. Je suis donc allée en visiter quelques-uns et j’ai beaucoup aimé l’idée de fêter Alice là-bas. Cependant, j’ai vite compris que mon plus gros défi serait de réussir cette fête de façon zéro déchet (défi que j’adore relever). 

Lire l'article »