Roadtrip - L'isle-aux-coudres
Hélène Boissonneault

Hélène Boissonneault

Roadtrip – L’Isle-aux-Coudres

À notre réveil, il ne pleut pas encore.  Nous quittons le terrain de camping rapidement pour Baie-St-Paul.  Nous déjeunons une fois rendus là bas.  Nous planifions notre journée avant d’aller à L’Isle-aux-Coudres.  Il pleut vraiment intense, soudainement.  Je contacte mon ami qui habite sur l’isle et nous décidons d’aller le rejoindre plus tôt que prévu. La pluie se calme un peu et nous prenons la route. 

La route entre Baie-St-Paul et les éboulements m’a paru plus longue que les quatre heures entre Sherbrooke et Saguenay. J’exagère un peu. Il y avait un épais brouillard qui masquait la route. Les voitures roulaient toutes lentement avec les clignotants. J’espérais de tout cœur que ce brouillard se dissipe avant la cote des éboulements.  Mon vœu fut exaucé. Moins de 50 mètres avant de tourner pour prendre la côte, le brouillard était parti. 

Nous arrivons au traversier et nous n’attendons pas avant d’embarquer.  Ce trajet est un peu plus long que celui entre Tadoussac et Baie-Ste-Catherine. Il pleut un peu donc la vue n’est pas aussi belle que dans mes souvenirs, mais c’est tout de même fort agréable d’être sur le traversier. 

Je suis vraiment heureuse de me rendre à l’Isle-aux-coudres.  Je suis tombée en amour avec ce coin de pays il y a près de 20 ans et chaque fois que j’y vais, j’ai toujours ce même sentiment de légèreté.  Il faut dire que l’Isle-aux-coudres est l’endroit idéal pour une SLOW lifeuse comme moi.  La vie y est lente et l’amour du local est très fort là bas. D’ailleurs inspirés de St-Elie-De-Caxton, ils ont créé le FOM (Fabrication d’Origine Marsouine).

Petit début d’après-midi tranquille chez mon ami Mario.  Il habite tout juste à côté du fleuve. C’est paradisiaque. Je vais dormir là, dans la van, 2 ou 3 nuits, je suis choyée.  Le soleil se pointe et nous partons faire le tour de l’isle avec mon ami. La dernière fois que je suis venue ici, c’est en 2012 ou 2013, je ne me souviens plus exactement. L’isle-aux-coudres n’a pas tant changé, mais visiter avec un « local » c’est clairement différent et très agréable. Nous faisons un arrêt à la Boulangerie Bouchard. C’est impossible d’aller sur l’Isle sans arrêter là au moins une fois.  En discutant avec le personnel, nous apprenons qu’il est possible de commander des tartes pour Pascal et qu’elles soient sans lactose. Je suis tellement contente qu’il puisse goûter à ces merveilleuses et délicieuses tartes. Elles seront prêtes le lendemain avant midi.  Nous visitons quelques autres boutiques et allons au Havre musical de L’Islet contempler LA vue, les œuvres d’art et la nature.  

La faim se fait sentir et nous retournons chez mon ami afin de préparer un bon souper et déguster les délices de la Cidrerie Pedneault.  Souper sur le bord du fleuve avec un coucher de soleil digne d’une carte postale, entre amis, c’est priceless. 

Nous dormons dans la van et nous nous réveillons assez tôt afin de pouvoir profiter de la journée au complet et bien certainement aller pêcher.  La pêche n’est pas fructueuse, mais le moment est fort agréable.  Journée complète sur l’Isle à découvrir et redécouvrir cet endroit.  Durant la journée, une forte pluie nous surprend, nous en profitons pour aller nous installer dans la van sur le quai et savourer la tarte aux bleuets que nous venons d’aller chercher à la boulangerie.  Nous avons dévoré la tarte au complet. C’était délicieux et le moment fut vraiment parfait.  Lorsque la pluie a cessé, nous sommes allés au moulin et nous avons continué notre découverte de l’isle. La phrase que j’ai le plus souvent dite en 2 jours c’est : C’EST DONT BEN  BEAU (pas dans ces mots-là exactement exactement). Chaque fois que l’on voyait le fleuve, j’avais le même sentiment de bonheur comme si c’était la première fois. Et sur l’Isle, le fleuve, on le voit souvent.  Clairement, je ne pourrais pas me tanner de cette vue.  Mon coup de cœur, c’est la boutique Aux 3 marées. Une boutique écoresponsable donc c’est sur qu’à la base j’aime ça, mais c’est surtout la propriétaire TELLEMENT sympathique que j’ai apprécié découvrir. 

En vacances, je dépense très peu sauf que j’aime acheter des produits locaux afin d’investir dans l’économie de l’endroit.  Sur l’Isle, j’ai investi.  

Dernier dodo sur l’Isle et départ en matinée pour se rendre à Lévis. Cette fois, nous sommes arrivés au traversier et ils ont fermé les barrières juste devant nous. À mon grand bonheur, nous avions 30 minutes de plus pour profiter de l’Isle. 

Partager l'article

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest
Share on email

Abonnez-vous à
notre infolettre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Laisser un commentaire

Laissez-vous inspirer par ces articles :