Une maternité écoresponsable : l'alimentation
Vanessa Cloutier

Vanessa Cloutier

Une maternité écoresponsable : l’alimentation

Une maternité écoresponsable : l’alimentation

Vanessa Cloutier, collaboratrice d’Effet PH, vous prépare un merveilleux dossier sur une maternité écoresponsable. Nous vous présentons son cinquième texte : l‘alimentation

L’alimentation du bébé commence dès les premières minutes de sa vie et ne s’arrête… jamais! Il est donc important de se demander de quelle façon nous souhaitons combler ce besoin au fil de son évolution.  

Les boires

La méthode la plus recommandée par les médecins est l’allaitement. En plus d’être meilleure pour le bébé, elle est zéro déchet. Cependant, dans certaines situations, il se peut que vous choisissiez les préparations pour nourrissons. Si cette méthode est celle qui vous convient, sachez que votre bébé se portera très bien et que vous êtes tout autant une bonne mère ♥. 

Les biberons en verre sont de plus en plus difficiles à trouver, mais il est conseillé de les prioriser à ceux en plastique, car ces derniers laisseraient échapper des particules toxiques lorsqu’ils sont chauffés, celles-ci se retrouvent donc dans le lait de votre bébé.

Congélation du lait

Lorsque j’ai eu mon premier bébé, on m’avait donné 150 sacs de congélation pour le lait maternel. Ne connaissant pas d’autre façon de faire, c’est ce que j’ai utilisé. Je commençais alors mon parcours dans le monde merveilleux du zéro déchet et en voyant chaque petit sac utilisé se retrouver à la poubelle, je me suis dit qu’il devait y avoir d’autres façons de procéder. Puis, j’ai découvert les bacs à bâtonnets de lait. Le principe est vraiment simple : il suffit de faire congeler le lait comme nous le faisons avec des glaçons, mis à part que la forme du bac moule des bâtonnets d’une once chacun. C’est donc ce que j’ai utilisé pour nourrir mes deux autres bébés. Le plus grand avantage de cette méthode est que l’on peut dégeler exactement le nombre d’onces que l’on veut, ce qui évite le gaspillage de ce précieux lait tiré.

Les purées

L’introduction des aliments est une étape importante. En consultant tous les livres de recettes de purées pour bébé, on pourrait croire que les cuisiner soi-même est une tâche complexe. Honnêtement, je crois qu’il n’y a pas grand-chose d’aussi simple. Il est conseillé de ne rien ajouter aux aliments, donc aucune épice. Vous pouvez donc, par exemple, bouillir un brocoli, le réduire en purée et le mettre dans un bac à glaçons régulier au congélateur. Il suffit de faire exactement la même chose avec n’importe quel légume, céréale ou viande. Lors de la préparation des repas, vous pouvez donc sortir un cube à la fois au début. Puis, quand votre bébé grandit, vous pouvez sortir trois cubes différents pour faire un repas complet de viande, de légumes et de céréales. 

Aucune description disponible.
Une maternité écoresponsable : l’alimentation

Pochettes à « boire »

Une des plus belles découvertes que j’ai faite est la pochette à remplir pour que l’enfant puisse boire sa collation. Nous trouvons ces mêmes pochettes à l’épicerie en format jetable. Il est donc possible d’en acheter qui sont réutilisables et de les remplir soit de yogourt, de compote ou de purée. Même ma fille de cinq ans adore encore les utiliser!

Le nettoyage

Ce n’est pas un secret, les bébés prennent quelques années à manger proprement. Vous ne pourrez plus compter le nombre de petites mains, de bouches, de bouts de table et de plancher que vous aurez nettoyés. Je vous conseille donc de vous munir de petites débarbouillettes. Il vous est possible de les acheter neuves ou bien de les faire vous-même à partir de serviettes ou de draps que vous n’utilisez plus. En plus de réduire les déchets, cette option vous fera économiser beaucoup d’argent. 

Partager l'article

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest
Share on email

Abonnez-vous à
notre infolettre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Laisser un commentaire

Laissez-vous inspirer par ces articles :

Hélène Boissonneault

Investir local et écoresponsable, c’est possible

Je crois sincèrement qu’acheter c’est voter. Je crois aussi que lorsque je fais un achat, j’investis dans une entreprise. C’est pourquoi j’essaie de mieux connaitre les entreprises avec lesquelles je fais affaire et de choisir celles qui concordent avec mes valeurs.

Lire l'article »