Comment partir ses semis efficacement
Vanessa Cloutier

Vanessa Cloutier

Comment partir ses semis efficacement

Comment partir ses semis efficacement

Tout d’abord, pourquoi partir soi-même ses semis au lieu d’acheter les plants en pépinière?

  • Vous aurez beaucoup plus de choix
  • Vous sauverez beaucoup d’argent
  • Vous aurez beaucoup plus de mérite pour cette belle tomate que vous avez fait pousser

Faites un plan

Évaluez vos besoins et l’espace que vous avez pour cultiver. Vous pourrez ensuite dessiner un plan de votre futur jardin en suivant ces trois principes :

  • Ne replantez pas la même famille de légumes au même endroit que l’année précédente. Les spores de maladies hivernent habituellement au pied de leurs plantes préférées. Il en est de même pour les insectes, qui utilisent cette méthode pour s’assurer d’avoir de la nourriture pour leurs larves. 
  • Faites de la polyculture. En effet, l’époque où l’on plante tous les légumes pareils ensemble est terminée. Imaginez que vous êtes un insecte aimant les tomates et que vous passez près d’un plan de celui-ci, mais que son odeur est cachée par les plants d’autres légumes. Il se pourrait que vous ne le remarquiez même pas. Par contre, si vous passez près d’un champ de tomates, il est évident que vous allez y passer votre été! Essayez aussi de placer chaque sorte de légumes à deux ou trois endroits. De cette façon, si un endroit est attaqué, vous ne perdrez pas toute votre récolte. 
  • Utilisez le compagnonnage. Certaines plantes se marient bien ensemble alors que d’autres se nuisent. Par exemple, les oignons éloignent les mouches des carottes, le céleri éloigne les papillons blancs des choux et la moutarde réduit les pucerons. Certaines plantes, comme les légumineuses, sont des fixatrices d’azote, c’est-à-dire qu’elles ont la capacité de fixer l’azote de l’air dans le sol et de la rendre assimilable pour les autres plantes.

Faites un calendrier

Les semis ne se plantent pas tous en même temps. Certains sont des semis d’intérieur que nous plantons entre 5 et 10 semaines avant le dernier gel, d’autres sont des semis directs que nous plantons de façon successive pour avoir des légumes sur une plus longue période. Vérifiez ce qui est indiqué sur l’emballage de vos semences.  

Vérifiez que vous avez tout ce dont vous avez besoin

  • Terreau riche (de préférence avec des mycorhizes*)
  • Mycorhizes (s’il n’y en a pas dans votre terreau)
  • Semences
  • Vaporisateur
  • Contenants pour planter vos semences. Il peut s’agir de boîtes d’œufs.
  • Lumière naturelle ou artificielle pendant 14h
  • Dôme ou sac de plastique (des pots d’épinards du supermarché ou des grands plats de plastique font bien le travail)
  • Crayons et bâton pour identifier les semis

*Les mycorhizes sont des champignons microscopiques qui se fixent aux racines et les aident à aller chercher l’eau et les nutriments plus loin. Elles offrent une meilleure résistance aux maladies et une meilleure croissance. 

Plantez

  1. Mouillez votre terreau dans l’eau tiède et ajoutez-y les mycorhizes si nécessaire. Le mélange doit être humide, mais pas détrempé. 
  2. Plantez vos graines à la profondeur inscrite sur l’emballage (plantez deux graines par pot afin d’augmenter les chances que chaque plantation germe).
  3. Vaporisez avec de l’eau tiède
  4. Identifiez vos pots.
  5. Posez le dôme de plastique dessus ou mettez vos pots dans un sac de plastique transparent afin de garder la chaleur et l’humidité.
  6. Placez-les à la lumière de façon à ce qu’il y ait 14h d’éclairage. Si vous utilisez une lumière artificielle, placez-là à 15 cm au-dessus des futures feuilles (montez l’éclairage au fur et à mesure que la plante grandit). 

Lorsque les graines ont germé

  • Enlevez les dômes ou les sacs de plastique
  • Laissez-les à un endroit entre 15°c et 20°c. Si vous avez une serre à l’extérieur qui ne descend pas sous 15°c la nuit, ce serait le bon moment de les sortir.
  • Arrosez-les au besoin, c’est-à-dire quand la terre est brune et sèche.
  • Si les deux graines ont germé, supprimez la plus faible en la coupant. N’arrachez surtout pas. 
  • Arrosez avec des algues liquides aux deux semaines. Cet engrais est très doux, ne brûle pas la plante et s’absorbe facilement par les feuilles.
  • Au besoin, replantez dans un pot plus gros lorsque les racines manquent de place. 

L’acclimatation

Il est vraiment important d’acclimater vos plants sinon ils vont brûler au soleil. Lorsque le gazon commence à verdir, c’est signe que le moment est arrivé. Sortez vos plants pendant la journée en les mettant à l’ombre. Puis, pendant 2 semaines, approchez-les de plus en plus du soleil, en commençant par des périodes moins fortes comme le matin ou la fin de journée. S’il annonce en bas de 10°c, rentrez vos plants pour la nuit. 
Pour lire le billet de blogue : Faire pousser ses légumes à l’intérieur

Partager l'article

Abonnez-vous à
notre infolettre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Laissez-vous inspirer par ces articles :