Une fete denfant zero dechet
Vanessa Cloutier

Vanessa Cloutier

Une fête d’enfant zéro déchet c’est possible

IMPORTANT : le texte Une fête d’enfant zéro déchet a été écrit 1 semaine avant la pandémie. Nous avons donc attendu avant de le publier.

La semaine passée, ma fille a eu quatre ans. Pour cette occasion, elle m’avait demandé si elle pouvait inviter ses amis de la garderie. En faisant le décompte des membres de la famille présents, des enfants invités ainsi qu’au moins un parent accompagnateur par enfant, le total est vite monté à environ 25 personnes. J’ai donc réalisé que ma maison n’était pas assez grande pour tout ce beau monde ! C’est ainsi qu’a commencé ma chasse à l’endroit de fête idéal.

En fouillant un peu sur Internet, j’ai vu que les centres d’amusement sont très populaires pour les anniversaires. Je suis donc allée en visiter quelques-uns et j’ai beaucoup aimé l’idée de fêter Alice là-bas. Cependant, j’ai vite compris que mon plus gros défi serait de réussir cette fête de façon zéro déchet (défi que j’adore relever). 

Tout d’abord, j’ai choisi un endroit où il est possible de louer une salle pour le dîner et où j’ai le droit d’amener ma propre nourriture, évitant ainsi les forfaits « boîtes à lunch » (une boîte en plastique incluant une salade venant avec fourchette en plastique, un sandwich roulé dans une pellicule plastique pour ne pas qu’il soit mouillé, cette même boîte emballée de plastique pour éviter les fuites et un petit jus en boîte). Puis, en respectant la première règle du zéro déchet, j’ai refusé tous les éléments à usage unique disponibles (salle montée avec un thème incluant nappe, ballons, serviettes à main, petits chapeaux de fête, vaisselle jetable, petit cadeau pour la fêtée, etc.).

Pour les invitations des amis de la garderie, j’ai utilisé du papier recyclé, de la grandeur dont j’avais besoin pour mon texte, et je les ai repliés sur elles-mêmes au lieu de prendre des enveloppes. À l’intérieur, il y avait bien sûr les informations pour la fête, mais aussi un petit paragraphe expliquant que nous sommes une famille minimaliste et zéro déchet et que nous apprécierions vraiment ne pas recevoir de cadeau pour Alice, que son plus beau cadeau est la présence de ses amis pour cette occasion. 

La journée venue :

Comme ma passion n’est pas seulement de vivre de façon zéro déchet, mais aussi de le promouvoir, je tenais à ce que tout soit parfait afin d’inspirer d’autres parents présents. Voici donc ce qu’il y avait dans la salle :

  • Nappes venant de chez moi ou de chez ma mère
  • Pichet d’eau pour éviter les bouteilles
  • Serviettes en tissu
  • Jus de pommes venant du verger bio et local À la croisée des pommes où je remplis mes bouteilles en vrac à l’automne
  • Vaisselle réutilisable (ainsi qu’un bac pour la mettre quand elle est sale)
  • Pot de croustilles achetées en vrac
  • Verres réutilisables empruntés à la garderie de mes enfants
  • Plat de crudités et trempette (cette dernière étant mon seul déchet recyclable) 

Pour le dîner, comme je suis une maman bien occupée, j’ai abandonné l’idée de préparer un dîner froid pour tout le monde et j’ai commandé le repas préféré de ma fille : de la pizza. J’ai donc pu ramener les boîtes chez moi pour les composter.

Pour le dessert, j’ai la chance extraordinaire d’avoir une mère talentueuse qui aime préparer des gâteaux. Elle garde donc le même plateau à gâteau et la même boîte pour les réutiliser à chaque occasion.  

Ce dîner a bien sûr amené l’écoresponsabilité comme sujet principal entre les parents et moi et j’ai adoré les échanges respectueux et remplis de réflexions que nous avons eues. Le fait que j’ai précisé ne pas vouloir de cadeau les a surpris, mais ils ont beaucoup aimé l’idée d’offrir du temps et non du matériel. En sortant de la salle privée, j’ai été heureuse de constater que je n’étais pas la seule à voir l’étendue des déchets dans la salle principale du centre. Sur pratiquement chaque table se trouvaient boîtes de pop corn, restants de dîner jetable, bouteilles d’eau, verres à café et sacs de barbe à papa. Un parent m’a alors dit qu’il comprenait maintenant pourquoi je fais tout cela. 

Et ma fille dans tout ça ? Elle a passé une journée incroyable à courir partout avec ses amis et sa famille. Est-ce qu’elle a remarqué qu’il n’y avait pas de thème ou de petits chapeaux dans la salle ? Non, elle a remarqué la présence et l’amour des gens importants pour elle. Cette journée était la sienne, et je peux garantir qu’elle n’a pas eu besoin de matériel pour le ressentir au plus profond de son cœur !  

Partager l'article

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest
Share on email

Abonnez-vous à
notre infolettre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Laisser un commentaire

Laissez-vous inspirer par ces articles :