Vanessa Cloutier

Vanessa Cloutier

Halloween et mode de vie écoresponsable: comment jumeler les deux?

Depuis 2019, nous avons décidé de fêter l’Halloween autrement. Notre but initial était de diminuer nos déchets. Nous nous sommes vite rendu compte que cette façon de célébrer avait plusieurs autres avantages. Tout d’abord, elle nous permet de passer plus de temps en famille. Ensuite, elle apprend aux enfants à privilégier la qualité à la quantité. Finalement, elle réduit le gaspillage alimentaire. 

Comment fête-t-on l’Halloween autrement?

Pour être honnête, votre imagination est votre seule limite! Il peut s’agir d’activités originales, d’un souper thématique, d’histoires d’horreur, etc. Quelques semaines avant le grand jour, demandez à vos enfants ce qu’ils aimeraient faire lors de cette journée spéciale. 

Voici quelques idées :

  • Faire une potion magique
  • Faire un bricolage
  • Manger du spaghetti arc-en-ciel (à l’aide de colorant alimentaire)
  • Emprunter des livres d’Halloween à la bibliothèque et les lire dans le noir avec une lampe de poche
  • Cuisiner des biscuits d’Halloween
  • Planifier une chasse aux bonbons
  • Se maquiller
  • Se déguiser
  • Faire des expériences scientifiques

Aussi, prenez le temps d’amener vos enfants dans un magasin de bonbons en vrac afin qu’ils puissent choisir les friandises qu’ils aimeraient manger. De cette façon, vous ne vous retrouverez pas avec des bonbons que personne ne veut et qui resteront au fond du placard jusqu’à la prochaine Halloween.

Les décorations et les costumes

L’Halloween est la 2e fête de l’année qui génère le plus de déchets, entre autres dû aux emballages de bonbons, mais également à la surconsommation de déguisements et de décorations à usage unique. Trois options s’offrent donc à vous :

  • Fabriquer à partir de matériel déjà à votre disposition. C’est une belle façon de redonner vie à des choses désuètes.
  • Emprunter 
  • Acheter d’occasion 

Une façon de célébrer qui fait plus de sens avec le style de vie LENTE

Personnellement, je ne m’ennuie pas des années où nous soupions en vitesse dans le but de se rendre le plus vite possible dans un quartier donnant beaucoup de bonbons, que nous courrions maison après maison afin de revenir avec la plus grosse récolte. C’est comme si la réussite de notre soirée dépendait du nombre de friandises dans le sac, peu importe combien seraient gaspillés, et les déchets que nous générions.

 Cette nouvelle manière de célébrer est pour nous une façon de montrer à nos enfants ce qui compte le plus : la qualité de nos moments ensemble. 

Partager l'article

Abonnez-vous à
notre infolettre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Laissez-vous inspirer par ces articles :