Vanessa Cloutier

Vanessa Cloutier

Les 7 principes sans trace en plein air

Sans Trace Canada est un organisme à but non lucratif ayant comme mission de promouvoir les loisirs de plein air responsables par une sensibilisation basée sur les sciences et la collaboration avec des partenaires partout au Canada. Elle se base sur 7 principes qui s’adaptent à presque toute activité récréative non motorisée telle que le vélo, le kayak, la randonnée, le camping ou même une simple sortie au parc local. De plus, la structure américaine s’assure que les principes sont mis à jour avec les plus récentes recherches en biologie environnementale, en gestion des territoires et en éducation liée au plein air.

  1. Se préparer et prévoir

Une planification adéquate et une bonne préparation aideront le voyageur qui entreprend de visiter des zones sauvages du pays à atteindre ses objectifs, et ce, de façon agréable et sécuritaire, tout en minimisant les dommages occasionnés au territoire parcouru. Il est donc recommandé d’avoir tout le matériel nécessaire à votre séjour (carte, boussole, nourriture dans des contenants réutilisables, etc.), de s’informer des règles, droits d’accès et restrictions en vigueur, ainsi que de se préparer aux intempéries et aux urgences.

  1. Utiliser des surfaces durables

L’objectif de tout voyage consiste à se déplacer en causant le moins de dommages possible à l’environnement. Des dommages surviennent lorsque la végétation de surface ou de minuscules communautés d’organismes sont piétinées sans espoir de rétablissement. N’utilisez donc que les sentiers et emplacements de camping existants. Si vous devez sortir des sentiers, marchez sur des surfaces durables telles que du sol dénudé, des roches ou de l’herbe sèche. Si vous campez près d’un cours d’eau, protéger les berges en vous installant à 60 m. 

  1. Gérer adéquatement les déchets

En gérant adéquatement les déchets qu’ils produisent et ceux qu’ils ramassent sur un site, les adeptes de plein air évitent que les autres visiteurs, les animaux sauvages et les ressources en eau subissent des répercussions incontestables de la pollution. Il est donc primordial de rapporter ce que l’on rapporte. Brûler ses déchets dans un feu n’est pas une solution acceptable. Si vous utilisez un savon biodégradable, vous devez le faire à 60 m du cours d’eau puisque le savon est biodégradable dans le sol et non dans l’eau. 

  1. Laisser intact ce que l’on trouve

Laissez les roches, les plantes, les artefacts archéologiques et tout autre objet comme on les a trouvés pour que les autres aient la chance de vivre leur propre découverte. Évitez de bâtir des structures ou de creuser des tranchées. 

  1. Minimiser l’impact des feux

Un feu non contrôlé peut avoir de terribles conséquences sur les aires naturelles, surtout en été avec la sécheresse. Utilisez des réchauds de petite capacité, ne faites que des feux de petite taille, plus facile à contrôler. Placez ces derniers sur une surface durable afin de protéger le sol et les racines des brûlures. Si la collecte de bois est permise, brûlez uniquement du bois mort ramassé au sol. À votre départ, assurez-vous que les cendres soient refroidies.

  1. Respecter la vie sauvage

L’observation de la faune doit se faire dans le respect de la tranquillité de l’animal, surtout pendant certaines périodes cruciales comme la reproduction ou la nidification. Il est donc primordial de les observer à distance. Ne leur donnez pas à manger, au risque de perturber leurs régimes alimentaires et leurs comportements naturels. Laissez votre nourriture, vos déchets et vos autres produits odorants à l’abri des animaux. 

  1. Respecter les autres visiteurs

Un des plus importants éléments du code d’éthique lors des activités en plein air consiste à démontrer de la courtoisie envers les intervenants et autres usagés, afin que tous puissent apprécier leur aventure. Sur un sentier étroit, vous pouvez donc vous ranger sur le côté afin de laisser passer les personnes qui montent ou celles se déplaçant avec des aides à la mobilité. Prenez des pauses hors sentier sur des surfaces durables et évitez le bruit excessif afin de laisser toute la place aux sons de la nature. 

Partager l'article

Abonnez-vous à
notre infolettre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Laissez-vous inspirer par ces articles :