Loading...

Lettre à la planète

Lettre à la planète

Bonjour chère Planète,

Je n’ose pas te demander comment tu vas !  Je me doute très bien de la réponse.  Si je te disais que moi je vais bien, ce ne serait pas tout à fait la vérité.

Quand je pense à toi, j’ai un grand pincement au cœur.  Je suis sincèrement désolée pour la façon dont les humains te traitent.  

La semaine dernière, j’ai eu une faiblesse.  En voyant ce que l’humain avait comme agissements, en voyant tous ces gens qui n’ont pas de considération pour toi, j’ai eu le goût de tout abandonner dans ma lutte pour t’aider à te protéger ! 

Je sais très bien que tu t’en sortiras seule, un peu éméchée certes.  En fait c’est surtout l’humain qui va écoper, et on dirait qu’il ne s’en rend pas compte… Au début de cette pandémie, j’ai cru que l’humain comprendrait. Une pause des voyages, du tourisme, de tellement de choses qui te polluent.  Les animaux, la flore reprenaient leur place. La pollution atmosphérique disparaissait petit à petit. Les gens pouvaient moins consommer facilement. Nous avons même réussi à retarder le jour du dépassement de la terre. 3 semaines plus tard qu’en 2019, ce n’est pas rien. 

J’avais partagé sur les réseaux sociaux une image qui avait été partagé des centaines de fois et qui faisait réfléchir…

Et puis, petit à petit, les vieilles habitudes ont repris.  Les gens ont recommencé à voyager, à dépenser, à acheter sur Internet afin d’assouvir leur envie de posséder.  Les choses essentielles n’étant pas suffisantes pour eux. Consommer pour surconsommer.

J’ai eu un moment de faiblesse. Et puis, je me suis ressaisie ! Tout cela n’est pas vain. Plusieurs ont pris conscience de l’importance de prendre soin de toi pour NOTRE survie.  Plusieurs personnes ont fait un jardin, ont retrouvé le goût de cuisiner, de lire, de jouer en famille, de prendre le temps. Avec les magasins fermés, certains se tournent vers l’achat d’articles usagés.  Les gens ont le temps de faire le grand ménage et de vider leur maison de ce qui ne sert plus. 

Il y a du beau dans tout ça.  Tout n’est pas perdu. 

Je reprends du service, tu le mérites pleinement… et l’humain aussi malgré tout ! En espérant qu’il ne comprenne pas trop tard… En espérant que les Cowboys fringants aient tort…


Vous aimeriez aussi

Aucun commentaire