Loading...

Yuma, un nouveau service de livraison de nourriture aux entreprises Montréalaises

L’entreprise pour laquelle je travaille a offert un nouveau service du nom de Yuma à tous les employé.e.s. En fait, l’entreprise a joué l’intermédiaire pour offrir une nouvelle alternative aux diners pour les gens de bureau, sachant qu’une quantité significative d’employé.e.s achètent des lunchs à chaque midi, du moins, dans le milieu tech et des jeux vidéo.

Sachant que je cuisine peu et je n’aime pas vraiment sortir dehors durant l’hiver, je trouvais l’expérience intéressante car c’est livré chaque lundi au bureau, basé sur les critères que nous spécifions (sans produit laitier, sans gluten, végétarien, etc). Je trouve cette flexibilité très intéressante sachant que j’ai une intolérance aux produits laitiers. D’ailleurs, après deux mois de service, je n’ai reçu aucun plat avec des produits laitiers par erreur, ce qui est très positif.

La première fois que j’ai vu les boîtes à lunch Yuma arriver au bureau, j’ai eu une grosse déception : tous les lunchs étaient dans des emballages de plastique, non compostable. Une de mes collègues me mentionne que les emballages sont tout de même recyclables mais comme les produits recyclables ne sont entièrement recyclés ET que le processus pour une deuxième vie est demandant (processus pour réutiliser le plastique), j’étais moins attiré par le service vu mon côté zéro déchet, même si la nourriture était très bonne.

J’ai donc entrepris les démarches pour rencontrer le fondateur, Adam, pour discuter des alternatives concernant ces emballages de plastique. Lors de notre rencontre, j’ai été agréablement surpris d’apprendre que les emballages étaient réutilisés et non recyclés à chaque utilisation. Le processus est donc que nous chauffons le repas, mangeons la nourriture, rinçons le contenant et le déposons dans une caisse Yuma qui est ramassé le lundi, lors de la livraison de la commande suivante. Actuellement, Adam m’a confirmé qu’il recherche continuellement à améliorer les contenants, que ce soit compostable, en vitre et plus.

Plus je lis sur l’entreprise, plus elle correspond à des valeurs auxquelles j’adhère. Je ne peux dire où l’entreprise sera dans quelques années mais actuellement, elle m’a convaincu d’être un client. Leurs 3 piliers sont la personnalisation (mentionné ci-dessus), une livraison simplifiée (directement dans le réfrigérateur du bureau) et des bas prix.

Pour manger souvent dans des restaurants autour de mon travail, c’est très rare que j’ai un bon diner en bas de 15$ en incluant les taxes et le pourboire. Pire, les diners provenant de restaurants autour du travail sont emballés dans du plastique ou du styromousse, le tout dans un sac de plastique ce que je veux éviter à tout prix.

Dans le cas de Yuma, le diner est de 7$ taxes incluses pour le diner standard. Pour ma part, je restais un peu sur ma faim (je mange plus que la moyenne) donc j’ai opté pour l’option d’une portion plus large et ça me revient donc à 9$. Je peux aussi décider à chaque semaine combien de repas je souhaite avoir et je peux mettre sur pause lors de vacances (et on peut se désinscrire quand on veut, sans frais). Pour la qualité des repas, ils sont cuisinés avec des aliments frais et les repas ne sont jamais congelés.

Bref, je le recommande fortement mais je tiens également à mentionner que cet article est NON sponsorisé, je n’ai aucunement été payé pour l’écrire. Je trouve important de valoriser les entreprises d’ici et les encourager à continuer leur cheminement vers le zéro déchet. Par contre, si vous souhaitez vous inscrire, vous pouvez utiliser mon code de référencement, ce qui vous offrira 20$ de repas lors de votre première semaine ainsi que 20$ pour moi, c’est donc gagnant pour tous. N’hésitez pas à me partager vos commentaires si vous vous inscrirez comme moi à ce service de livraison de nourriture.

Vous aimeriez aussi

Aucun commentaire