mon-bac-au-régime-670x371 (1)
Hélène Boissonneault

Hélène Boissonneault

Je mets mon bac de recyclage au régime

Plus j’en apprends sur le recyclage et plus je perds mes illusions. 

Dans les 7R d’Effet PH pour un mode de vie zéro déchet, il y a Recyclage. Toutefois, lors de mes conférences et ateliers, je dis aux gens que c’est un dernier recours, qui se situe dans la hiérarchie juste avant la poubelle. Je leur dis qu’il y a d’autres alternatives, la plupart du temps.

Mais parfois, c’est plus rapide et facilitant de se procurer un produit emballé dans un contenant recyclable.

Et puis, il y a eu cette idée de lancer le projet de récupération des emballages de bonbons d’Halloween pour les faire parvenir chez TerraCycle qui les valorise.  Une idée qui a eu un énorme succès et qui encore aujourd’hui fait des petits. Des écoles et entreprises, un peu partout au Québec, ont décidé d’emboîter le pas et de se procurer les boîtes. Certaines municipalités font même des démarches pour y adhérer.  Un succès vous dites ? Mais avec ce projet, j’ai vu aussi l’envers de la médaille. Malgré les indications claires, nous retrouvons de tout dans ces boîtes et ces sacs que nous avons recueillis. Des pots avec un fond de yogourt, des cœurs de pommes, des bonbons à moitié mangés, des bonbons encore emballés, des emballages de bonbons complètement englués de substances non identifiées…  

Ça m’a donné une bonne idée de ce qui pouvait se retrouver dans les centres de tri au Québec.  

J’ai continué à lire sur les centres de tri, sur le recyclage. J’ai eu des discussions sur le sujet avec des gens de mon entourage.  Chaque fois, je me rendais compte que le recyclage n’est pas tellement performant et qu’il est un bien petit pansement sur un bien gros bobo.

Recycler permet d’alléger la conscience.  

Mais recycler demande tellement d’énergie et de ressources!  Et quand j’ai appris que nous envoyons souvent nos matières à recycler en Chine et ailleurs dans le monde, la surprise a été aussi immense que les paquebots qui les transportent. Notre solution recyclage c’est d’envoyer nos trucs à l’autre bout du monde ? Oui, j’étais naïve.

Alors voilà, j’ai pris la décision de mettre mon bac de recyclage au régime.  Pire, je vais lui faire faire un long jeûne. Sachant qu’une trop grosse partie de ce qui va au recyclage finira dans la nature, je préfère plus que jamais réduire à la source.

Je sais, c’est drastique.  Vais-je jeter pour autant mes trucs recyclables à la poubelle ?  Bien sûr que non ! Mais je vais porter une triple attention à ce que je consomme, à ce que j’utilise. Je vais cesser de consommer certains aliments qui ne se vendent pas en vrac.  Et je ne vais plus manger de bonbons autres que ceux en vrac. De toute façon, la simple vue d’un autre emballage de bonbon, me coupe l’envie d’en manger ! 

Partager l'article

Laissez-vous inspirer par ces articles :